les semaines passent….

Je ne suis pas certaine que tout le monde aie compris comment fonctionne un Blog et ce qu’il faut faire pour le suivre. C’est pourtant simple !!! mais, rassurez-vous, si je n’avais pas ma fille Sylvie pour m’éclairer – et me rappeler régulièrement… ce qu’il faut faire – je serais comme certains (aines) dans l’ignorance absolue de cette évolution technologique du 21ème siècle qui galope aussi vite que les taxes de nos chers gouvernants ( eux non imposables à la même hauteur que le contribuable lambda…).

Cinq semaines que je suis en chimio les lundi où je me rends en taxi sécu…. et suis très souvent ramenée par Andrée, mon adversaire au scrabble (attention, faut s’accrocher pour gagner !). Mais c’est bon pour mes neurones à défaut d’efforts physiques que je limite au nécessaire. Mais dans une grande maison, le nécessaire comporte quelques efforts… c’est un choix ! et des amis sont toujours là au bon moment.

Mon regard vers la mer me donne des envies permanentes, surtout lorsqu’il fait beau, je ne veux pas dire chaud, je veux dire lorsque le bateau glisse sur l’eau et me porte vers le large. Je ne sais plus qui a dit : « dans mes veines ce n’est pas du sang qui coule, c’est l’eau, l’eau amère des océans houleux ». Je ne peux que la regarder en cet hiver naissant, mes bateaux étant désarmés. Je dis « mes » bateaux comme un armateur que je suis devenue puisque je possède deux Muscadet, l’un offert par Philippe en 75 et trouvé dans le jardin un soir de pleine lune… destiné aujourd’hui à courir et naviguer sur d’autres plans d’eau plus bretons aux mains expertes de mon petit fils Pierre Yves;  le deuxième, une épave que j’ai remis à neuf cette année, sur sa remorque dans mon jardin et mon Fantasia « Juliénas », stationné dans le vieux port – convenant mieux à mes invités  d’un âge certain ou dotés d’une corpulence inadaptée à la haut sous barrots du Mumu…. aussi célèbre soit-il.

Je vais bien dans mon corps et ma tête, même si parfois la gamberge prend le dessus et se noie dans des incertitudes que je ne contrôle pas. Les cheveux qui s’envolent contribuent à ce désarroi, cette partie de moi si importante pour des jeunes atteints du même mal, mais que je considère comme faisant partie du prix à payer pour la guérison. Et je me dis qu’ils repousseront tout neuf et frisés, ce dont j’ai rêvé toute ma vie!…….

Petit message aujourd’hui pour que vous ne perdiez pas la main sur mon Blog.

Bientôt je vous parlerai des Yachts Classiques » qui dorment actuellement dans le bassin des chalutiers en attendant la rénovation et réouverture des portes du bassin, pour retrouver le large.

à suivre…

 

 

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « les semaines passent…. »

  1. Martine et Alain Weinachter

    A vendredi, on fêtera le beaujolais nouveau et on parlera de la prochaine nouvelle saison ! Bises, Martine&Alain

    Répondre
  2. Jean-Michel Gaigné

    Hello Claude ! Armateur à la plaisance serait peut-être un titre à mettre sur ta carte de visite ! En Bretagne, il souffle un bon force 7 sans discontinuer depuis 3 jours, et mardi, l’anémo de la capitainerie a même enregistré des rafales à 57 noeuds ! C’est un temps à gamberger pour la saison prochaine et à bricoler à l’abri, en effet ! Je t’embrasse.

    Répondre
  3. Poisson

    Coucou Claude. Enfin trouvé ton blog! contents de voir que le moral est au beau…. A bientôt. Bisous des petits (et grands) poissons.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s