A propos de la Cité de la Voile à Lorient…

Il y a un peu plus de 10 ans, cette base sous-marine abandonnée, n’avait rien de bucolique… et je n’imaginais pas que des bretons, marins et entreprenants, seraient suffisamment motivés pour convaincre les élus que ce cite puisse devenir un haut lieu du nautisme, un lieu unique de découverte culturelle, scientifique et technique dédié à la Voile moderne. Une reconversion réussie si j’en juge par la diversité des activités qu’elle offre à un public de plus en plus motivé pour accompagner par leur présence les RV et innovations qui font de ce lieu un espace animé où les plus grands noms de la voile ont posé leur bateau et leur sac, se préparant pour de nouvelles traversées.

Il m’est difficile de ne pas penser au dynamisme naissant à La Rochelle lors de notre venue en 68 ; ce que le port des Minimes, en devenir, représentait dans le monde de la voile dont on imaginait l’évolution. La volonté de Jean Claude Menu, Bertrand Cheret et quelques autres, de tirer vers le haut cette discipline, en organisant des courses comme les Ton Cup et les deux RV incontournables, de la Semaine Internationale de la Voile, de l’Ascension à la Pentecôte où plus de mille bateaux nous offraient, dans la baie, un spectacle magnifique. Les années se sont écoulées sans que l’on se pose de questions sur un calendrier bien rodé. C’était sans compter sur l’évolution d’une discipline, dont les acteurs étaient à la recherche d’un plus que d’autres cites  pouvaient leur apporter. Ce fut lent, insidieux, révélateur d’un manque, même si nous étions convaincus qu’un bateau pouvait être conçu, construit, et mis à l’eau, sans quitter le département.

Il en fallait davantage pour renverser la machine qui aujourd’hui est en panne, au moins pour les « habitables » installés à La Trinité depuis bien des années et peu à peu à Lorient. Même les Muscadet sont accueillis à bras ouverts sur cette base des multicoques et autres 60 pieds. Je n’ai rien pu faire pour les retenir, parce qu’il ne suffit pas d’avoir une place à terre et une grue de mise à l’eau, pour attirer des équipages dont les activités professionnelles sont ailleurs. C’est autre chose, non inscrit dans un livre ; c’est un ressenti qui ne s’apprend pas, mais se vit dans l’instant présent.

J’ai souvent dit que les rochelais tournaient le dos à la mer. Dès mon arrivée en 68, la baie est devenue pour moi le terrain de jeu des enfants à travers l’Optimist, ce petit bateau peu connu à l’époque à LR alors qu’il était florissant en Méditerranée et en Bretagne Nord. Nous avons vite rattrapé notre retard en le construisant dans ma maison puis dans les dépendances du lycée Dautet,  pour le plus grand  bonheur de bien des marins d’aujourd’hui, dont certains ont chois la Mer comme espace professionnel. Ils étaient rochelais et ne l’oublient pas.

Ce retour sur le passé, ne donne aucune solution d’avenir. L’agrandissement du port des Minimes ouvre le stationnement de voiliers en attente d’une place. Est-ce pour naviguer ou fixer solidement les aussières sur un ponton et profiter des WE pour se laisser bercer sur place au rythme des marées et le chant des drisses sur le mât ? Je me pose la question depuis bien des années en regardant de ma maison face à la mer, le nombre de bateaux qui sillonnent la baie en direction de l’ile d’Aix, d’Oléron, de Ré les jours de beau temps ; les jours de brise étant réservés aux marins avertis….dont j’ai la prétention de faire encore partie….

Alors Jean François, seras-tu l’homme du renouveau  avant qu’il ne soit vraiment trop tard ?

Cette réflexion m’a éloignée provisoirement du « salon du livre de mer » pour lequel je suis allée dans une ville où il pleut plus abondamment qu’au Sud de la Loire, là où j’ai la chance d’habiter.

Une superbe organisation et un accueil personnalisé grâce à la présence des responsables de l’espace, des hôtesses, des libraires qui se sont réunis pour que les auteurs se sentent chez eux, puissent communiquer entre eux, s’enrichir de l’expérience de l’autre. J’ai pu rencontrer des auteurs comme Yann Queffelec, l’Amiral Bellec, Bernard Cadoret et d’autres.  Philippe Poupon et Géraldine, venus pour parler de leur aventure aux Pôles et diffuser leurs livres avant un nouveau départ prochain avec leurs enfants, étaient à côté de moi. Nous n’avions jamais autant échangés.
Le film sur les 50 ans du Muscadet a été projeté à l’auditorium et j’ai pu échanger avec le public sur l’histoire de ce bateau et son architecte.

Quant à mon livre, unique en son genre, n’étant pas écrivain, il s’est très bien vendu. Le bouche à oreille fonctionne bien ; pas besoin de baratiner. Ils viennent pour acheter ; repartent contents  avec une dédicace… J’espère être invitée l’an prochain. On y fait de belles rencontres !  et de belles lectures : Je découvre dans « le monde comme il me parle » d’Olivier de Kersauson, tous les mots auxquels je pense pour parler de la mer. Mais lui a su les trouver, les écrire, parce qu’il est profondément imprégné de cet espace qui a envahi sa vie et en a fait ce qu’il est aujourd’hui.

A suivre……

Publicités

2 réflexions au sujet de « A propos de la Cité de la Voile à Lorient… »

  1. le PIVAIN

    Chère Claude,

    Non, il ne pleut jamais à LORIENT : ce n’était qu’une impression…
    En début d’après-midi, je me suis promené le long du Golfe : temps merveilleux, éclairage splendide…
    Bon, c’est vrai, ce n’est pas toujours ainsi.
    Il est vrai que la réhabilitation de la base sous-marine est une grande réussite.
    Ceci étant, si tu es venue en voiture, tu eus pu t’arrêter à THEIX…

    Bon courage.

    Michel le PIVAIN

    Répondre
  2. Martine et Alain Weinachter

    Hello Claude, on peut lire du bonheur dans tes lignes et toujours cette volonté de réveiller la vocation nautique-sportive de LR. J’ai twitté à JFF, j’espère qu’il lira ton article. A jeudi pour fêter le Juliénas nouveau !

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s