mercredi 23 – pose d’un cathéter ……

La « Bétadine » versée sur ma tête et partout pour que ça mousse… la douche m’a purifiée, je suis propre comme un sou neuf pour affronter une nouvelle journée d’hosto, dont le but est d’installer sous la peau, un truc qui permet d’envoyer – sans passer par la veine –  ces fameux produits sensés vous redonner vie !

7ème étage, vue sur les toits de la vieille ville. Service chirurgie E: je demande un lit parce que j’ai sommeil ! Réponse : « oui, madame, on va s’occuper de vous » dit la responsable. Le temps passe, je somnole debout dans le couloir… Une infirmière passe et dit tout haut : « elle est fatiguée cette dame, va falloir lui trouver un lit. ». J’en vois un dans le couloir et propose de m’allonger dessus… réponse : « non il est cassé ! » et elle m’apporte un fauteuil, toujours dans le couloir avec le va et vient du personnel aux blouses bordées de vert ou bleu selon leur fonction. M’installe, sans m’installer dans l’espoir d’une chambre et un vrai lit. Les  quats d’heures s’envolent… je revendique haut et clair un lit… Ca semble compliqué, Y’a surbooking dans le service, mais y’a toujours une bonne âme pour réfléchir à une solution plus vite que l’administration. Une infirmière me dit : « venez avec moi » et m’installe dans une pièce seule sur un siège allongée. Ca va déjà mieux. Quelques minutes après, elle revient avec  un brancard et me dit : « installez-vous, j’ai trouvé une chambre dans le service d’à côté ». Et me voila roulée jusque dans une chambre avec vue imprenable. Il est 11h…… Je suis dans une nébuleuse… Mon amie Françoise – kiné à l’hosto – passe me voir vers midi.  J’ai faim ! j’espère ne pas être oubliée pour le repas ! réponse : » je me rencarde » et le plateau arrive. C’est toujours ça de pris. Comme disait mon grand père, rescapé  de la guerre de 14 : « encore un qu’les Prussiens n’auront pas » !! Ca vaut pas le 3 étoiles chez Serge ! mais la sécu n’a pas prévu ! Pour ma descente au « bloc », je ne sais toujours pas à quelle heure. Renseignement pris, personne ne sait….ni en A ni en E… Je fais de l’adrénaline…  Si on  m’oubliait ! Tout d’un coup je vois arriver dans un lit un « monsieur ». Tiens c’est original les chambres mixtes. L’infirmière,, un peu débordée, vient me voir : « je vais vous déménager au fond du couloir ». Pensant toujours descendre au Bloc, je la rassure : sur un bateau les couchettes hommes et femmes sont côte à côte. Alors, je suis bien là ! Elle est repartie en courant vers d’autres horizons plus urgents Démarrage à 16h30 pour le bloc. Suis particulièrement énervée par 7 heures d’attente sans savoir….. et la fontaine se met en route sans contrôle possible….Le chirurgien comprend pas et me dit : mais c’est comme pour une prothèse de hanche ou une couronne sur une dent ! Il est peut-être à l’aise des mains, mais a de grosses godasses l’homme de l’art. Je ne dis plus rien; j’aime pas les cons ! et je continue à gamberger sur ce corps étranger qu’il installe sous ma clavicule. La prothèse de hanche, le l’ai eu, on est de nouveau « tout neuf » (chemin de Compostelle un an après). Cette intrusion dans mon corps n’est pas anodine, elle débute une histoire que je n’ai pas voulu, pas souhaitée. Elle m’atteint au plus profond de moi. Elle représente seulement un espoir. Il pleut toujours dans ma tête lorsque je remonte dans la chambre. Je croyais y être seule. Andrée est là recueillant mes larmes d’enfant

Publicités

11 réflexions au sujet de « mercredi 23 – pose d’un cathéter …… »

  1. May

    Salut Claude
    Avant hier sur la route entre Douarnenez et Toulouse (7H) on a bien pensé à toi et à la pause de ta sous clavière.
    On ne pensait pas que ce serait aussi long: C’est un problème d’organisation qui ne devrait pas exister
    Aujourdhui en principe tu devais être chez toi et te sentir mieux
    Martine et moi te serrons fort dans nos bras et pensons bien à toi.
    Jacques et Martine

    Répondre
  2. ingridc2013

    Coucou Claudius

    Je vois que tu goutes aux imprevus de l’hopital et l’incofort du manque d’informations. malheureusement il en est ainsi, l’individu à du mal à exister….
    Je pense que l’on t’a posé une chambre implantable, c’est un systeme qui permet de passer des produits corrosifs pour els veines comme ta chimio. ta chambre est comme une perfusion installée à demeure sur une grosse veine profonde qui va sécurisé toutes les perfusions que tu va avoir. C’est un corp étranger , certe mais au même titre que une aiguille sous la peau.La médecine est intrusive…..mais elle à,le mérite d’assurer la divulgation des soins en assurant ta sécurité. J’espère que ton moral va mieux, et que cela ne te dérange pas trop, tu va le sentir au départ puis cela ne te génera plus.

    Je te souhaite bon courage pour la suite, on t’attend toujours pour le 9 novembre. avec ton KT !!!

    grosse bise de nous 4

    ingrid

    Répondre
  3. Martine et Alain Weinachter

    Hello Claude,
    des cons, des incapables, des goujats, c’est pas ce qui manque…Allez, n’essaye pas de comprendre, pense à toi, à te retaper.
    On pense bien fort à toi, on viendra lundi si c’est possible, envoie-nous un SMS.
    On t’embrasse.

    Répondre
  4. Cat

    Aucune excuse pour le chirurgien, et pas acceptable ce manque d humanité . La prochaine fois c est tout ton équipage qu il faut emmener , on va leur serrer les drisses.

    Répondre
  5. ingridc2013

    BOnjour Claude

    Je ne sais pas ou u es mais j’espère que tu es retournée à la maison blanche pour ton WE. et profiter un peu de ton chez toi avant d’attaquer ta partie de scrabble demain avec ta voisine de Chimio de lundi dernier.

    Maman m’a informée pour léa. si elle a besoin de renseignements Martine peu me téléphoner au 06 32 77 71 59.Pas de pot pour léa, mais que faire…Sinon attendre que cela se répare.

    Ici coup de vent annoncé , on a rentré tout et on attend….je crois que cela va aussi souffler un peu chez toi.
    J’espère que tu dors bien ma belle claudius !que tu t’habitue petit petit à toutes les agressions physiques que l’on te fait, et même si cela est dans le but de vaincre ton crabe, cela reste des agressions pas facile toujours à gerer…et à accepter; Mais je suis sûre que tu surmonte tout cela.

    Je te souhaite un bon transport pour demain avec ton ambulancier !!!
    et surtout on t’embrasse de tout notre coeur, Pierre qui est dans le tarn, Trsiatan à Brest et Yann avec moi à crach

    Un énorme bisou du fond du coeur que je souffle dans le vent de la tempete pour qu’il t’arrive donc tres vite

    Ingrid et Cie

    Répondre
  6. Annie B

    Chère Claude, j’ai lu en riant l’aventure du skipper qui manage le personnel situe les courants, étudie les dérives et accueille le Monsieur égaré. Merci pour cet humour qui cache l’insupportable attente.
    Amitiés
    A demain
    Annie B

    Répondre
  7. Fred

    Bonsoir Claude,
    Je suis peu bavard mais je pense souvent à toi. Je dois bientôt venir à La Rochelle m’occuper de PEG LEG,. Il est bien au chaud sous un hangar dans un chantier aux Minimes. Lui aussi a besoin d’une petite réparation. Comme cela, vous êtes deux à vous épauler et il veille un peu sur toi.
    J’espère que je pourrais passer te rende visite en fin de semaine prochaine.

    Les tempêtes d’Automnes ont brisé l’élan des Ministes; Ils doivent relâcher à Sada port qui se trouve au pied du Cap afin d’attendre des conditions plus maniables pour passer le passer.
    La semaine prochaine l’APMuscadet se réuni pour décider des prochaines actions. Je te ferais un p’tit rapport si tu le souhaites.
    Bisous et bon moral à toi.
    Fred Leclère

    Répondre
    1. ESPEISSE

      Bonjour Claude,
      Le cancer se guérit pas la sottise !!!
      Je pense souvent à toi et notamment samedi dernier où j’admirais le trois-mâts russe le « Shtandart » . Je me demandais si tu avais eu l’occasion de voyer sur un tel bâtiment. Moi, cela me fait rêver !
      Les travaux ont commencé pour la remise en état de notre salle d’audience. Je pensais qu’elle resterait dans cet état et bien non ! Dès qu’elle sera terminée, je te fais signe !

      Amicalement
      Michèle

      Répondre
  8. Michèle

    Bonjour Claude,

    Je pense bien à toi. Comme tu le sais, le cancer se guérit pas la sottise. Ce chirurgien semble en être affecté !!
    L’humanité n’est pas dans les hôpitaux. Peut-être, est-ce une façon pour les médecins de se protéger de leur propre angoisse…..

    Bises
    Michèle

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s