De gastro en onco

Vendredi 11 : Changement, non pas de décors… mais de service parce qu’il ne s’agit plus de problèmes gastro, mais « d’oncologie ». C’est un service d’une grande compétence ; un personnel attentif, plus nombreux pour accorder du temps à ceux qui vont subir un traitement lourd comme la chimio.

Seule dans ma chambre, je savoure cette absence de voisinage qui me pesait, en repensant à la coloscopie une semaine avant, contrainte d’avaler  des litres d’eau pour nettoyer la tuyauterie avant examen. On m’annonce deux litres… que je bois péniblement, puis à 4 h du matin je vois arriver deux autres litres… c’est quoi ça ! dis-je avec dégout… C’est la dose, dit l’infirmière …

Après avoir avalé un litre, je vérifie  que ma tuyauterie est propre et nuitamment, l’adepte du « vin de la treille », balance la dernière bouteille….

L’examen passé, je me retrouve au large, force 7, mer formée… celle qui ballotte les estomacs fragiles… une nouvelle pensée pour le Cap Finistère, lui  provisoire, mais ici permanent. Le « haricot » se rempli et se vide chaque jour. Simple question d’habilité, même dans l’obscurité. Les perfusions en continu  en guise de nourriture ne changeant rien….

 

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas, parfois heureusement !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s